Service client +32 (0)3 227 08 20

Le Glossaire du Diamant

Glossaire technique du diamant

Brillance : Lumière blanche réfléchie par le diamant. La taille du diamant dans des proportions correctes augmente le phénomène de réflexion de la lumière maximalise la brillance sur un bijou en diamant.

Carat : Unité de poids du diamant. Il équivaut à 200 milligrammes ou un cinquième de gramme. En Inde antique, la graine de caroube était utilisée pour peser les gemmes parce qu’elle présentait l’étonnante propriété d’avoir un poids constant. Le mot ”carat ” est dérivé du mot ” caroube ”. Du fait de leur rareté croissante, diamants de poids élevés sont exponentiellement beaucoup plus chers par carat que les plus petites pierres.

Clarté (ou pureté) : Le degré de pureté d’un diamant est le reflet du nombre d’inclusions qu’il contient.

Colette : La facette Le degré de pureté d’un diamant est le reflet du nombre d’inclusions qu’il contient. la plus basse du diamant. Il vaut mieux que la colette soit petite ou moyenne. Une colette trop large donne l’impression qu’il y a un trou dans le bas de la pierre à cause du manque de lumière. L’absence de colette accroît le risque de dégât ou d’ébréchure du diamant.

Couleur : Un degré de couleur est donné au diamant pour décrire les tons subtils d’une pierre. D signifie parfaitement incolore, c’est la couleur la plus rare et la plus chère. Au fur et à mesure que les tonalités jaunes et/ou marron s’intensifient, on passe de D à Z sur l’échelle des couleurs. Il faut l’œil entraîné d’un expert et une lumière spéciale pour faire la distinction entre deux couleurs proches (comme E et F), mais la plupart des gens discernent, avec un petit peu de pratique, la différence entre des couleurs dont les degrés sont plus nettement éloignés comme E et H. Des pierres de teintes franches comme le rose, le rouge, le bleu et le vert sont découvertes chaque année, mais elles sont très rares et extrêmement chères. Ces teintes franches ne s’inscrivent pas dans une échelle de prix/couleur classique et entrent dans des catégories séparées.

Echelle des couleurs :

- D Blanc exceptionnel+
- E Blanc exceptionnel
- F Blanc extra +
- G Blanc extra
- H Blanc
- I-J Blanc légèrement teinté
- K-L Blanc teinté
- M, N-O, P-R, S-Z Couleur teintée


Éclat : Combinaison du feu (dispersion) et de la brillance. La quantité de lumière qui se reflète dans un diamant que l’on fait bouger. Certains diamantaires utilisent parfois le terme plus ancien : ” scintillement ”, ce qui est notre cas.

Facette : Les surfaces plates et polies du diamant. Par exemple, un brillant rond présente 57 facettes.

Façonnage : La qualité du fini et des proportions du diamant terminé. Un bon façonnage présente des proportions qui maximalisent la brillance et le feu. Un façonnage médiocre causera une perte de lumière lorsqu’elle traverse la pierre.

Feu : Lumière colorée réfléchie à l’intérieur du diamant. La lumière blanche entrant dans la pierre se divise en plusieurs couleurs du spectre de lumière tout comme dans un prisme. Les proportions très bonnes à excellentes donnent les meilleurs feux. Appelé aussi ” réfraction ” ou ” dispersion ” par les spécialistes.

Fluorescence : C’est une lumière généralement bleutée qui émane de certains diamants lorsqu’on les expose à la lumière ultraviolette. Une forte fluorescence n’est pas souhaitable, mais une légère fluorescence n’affecte généralement pas l’apparence de la pierre. En fait, la légère fluorescence est appréciée par la clientèle parce qu’elle peut donner à une pierre légèrement jaune et donc moins chère, un aspect plus blanc ou incolore à la lumière du jour.

Inclusion : Impureté dans un diamant comme une piqûre ou une irrégularité dans la structure cristalline de la pierre. Elle peut former un nuage, une fracture, être constituée par un diamant inclus dans un autre plus grand, contenir du liquide, etc. Les inclusions sont soit visibles à l’oeil nu, (pureté SI-3 ou moins) ou à la loupe. Moins il y a d’inclusions, plus la pierre est pure, rare et plus sa valeur sera élevée.

Les degrés de pureté : Les degrés de pureté sont les suivants :

- IF = Internally Flawless — (pur à la loupe) pas d’inclusions internes visibles à la loupe 10x par un œil exercé, mais il peut y avoir quelques irrégularités dans la finition externe.
- VVS-1 = Very Very Small Inclusions 1 — (très, très petites inclusions 1) - généralement, une seule petite inclusion n’est que très difficilement visible pour l’œil exercé, à la loupe 10x
- VVS-2 = Very Very Small Inclusions 2 — (très, très petites inclusions 2) - petites inclusions visibles pour l’œil exercé à la loupe 10x
- VS-1 = Very Small Inclusions 1 — (très petites inclusions 1) - très petites inclusions visibles à la loupe 10x
- VS-2 = Very Small Inclusions 2 — (très petites inclusions 2) - très petites inclusions visibles à la loupe 10x
- SI-1 = Small Inclusions 1 — (petites inclusions 1) - petites inclusions visibles à la loupe 10x
- SI-2 = Small Inclusions 2 — (petites inclusions 2) - plusieurs petites inclusions visibles à la loupe 10x
- SI-3 = Slightly Inclusions 3 — inclusions visibles à l’œil nu pour un observateur expérimenté
- I-1 = Included 1 — inclusions visibles à l’œil nu
- I-2 = Included 2 — nombreuses inclusions visibles à l’œil nu qui affectent la brillance
- I-3 = Included 3 — nombreuses inclusions visibles à l’œil nu affectant la brillance et compromettant la structure du diamant, le rendant susceptible d’une cassure ou ébréchure

Nuage : C’est un faisceau de très petites inclusions dans un diamant, qui ensemble forment un nuage. Les petits nuages ne font pas obstacle au flux de lumière, mais un grand nuage ou plusieurs nuages peuvent affecter la brillance.

Point : Mesure de masse du diamant. Un point est égal à 1/100ème de carat. Un diamant de 0,50 carat pèse donc 50 points. Ceci n'a aucun lien avec le nombre de facettes.

Poli : C’est une estimation du fini extérieur d’une pierre. Le poli peut s’échelonner de médiocre à excellent. Un bon poli est important pour que le diamant présente une brillance maximum, mais il faut avoir l’œil entraîné pour estimer le poli. Il est courant de rencontrer des facettes supplémentaires pour éliminer un aspect brut, de même que des stries visibles seulement à la loupe ou au microscope.

Pourcentage de la table : La grandeur de la table divisée par le diamètre total du diamant. Le % de la table est important pour créer l’éclat et le feu du diamant.

Pourcentage de profondeur : La hauteur d’un diamant (mesurée de la colette à la table) divisée par le diamètre du diamant. Le pourcentage de profondeur est important afin de créer la brillance et le feu dans la pierre. Un % de profondeur trop bas ou trop élevé résultera en une fuite de lumière, entraînant une perte d’éclat.
Profondeur: La hauteur d’un diamant (mesurée entre le point le plus bas de la colette et la table (grande facette supérieure).

Pur à l’œil nu : C’est un diamant qui ne présente aucune inclusion lorsqu’il est observé à l’œil nu. Cette qualité correspond normalement à tous les diamants dont la graduation de pureté est SI-1 ou supérieure.

Rondiste : Bande étroite entourant la circonférence du diamant. Le sertissage de bijouterie maintient généralement le diamant par le rondiste. Les rondistes sont bruts (comme sablés) ou facettés (polis comme le reste de la pierre). Les deux sont acceptables, parce que le fini du rondiste n’influence pratiquement pas la beauté du diamant.

Symétrie : Estimation de l’uniformité globale de la taille d’une pierre qui peut aller de médiocre à excellent. Une symétrie médiocre affecte l’éclat et le feu du diamant, à cause de la perte de lumière tandis qu’elle passe dans la pierre. Nous recommandons des diamants présentant une symétrie bonne à excellente.

Table : La grande facette octogonale sur le haut du diamant. Une table trop grande ou trop petite indique souvent des proportions globalement médiocres. Les proportions médiocres affectent le feu et la brillance de la pierre.

Taille brillant : Diamant rond à 57 facettes. Cette forme et ce facettage sont conçus pour générer un maximum de brillance, d’éclat et de beauté.

Taille idéale : Les diamants ronds parfaitement proportionnés (le pourcentage de la profondeur et celui de la table produisent un équilibre " parfait " de feu et de brillance). Le plus souvent, ils présentent les meilleurs niveaux de poli et de symétrie également, ce qui indique que l'exécution de la pierre a fait l'objet du plus grand soin. Ces diamants sont passés entre les mains des meilleurs artisans qui en ont maximisé la beauté.

Taille : Terme utilisé communément pour désigner la forme de la pierre (ronde, en poire, ovale, etc.) et son façonnage (les proportions géométriques exactes dans lesquelles le diamant est taillé). La taille de la pierre est le facteur essentiel qui déterminera l'éclat du diamant, indépendamment de la forme :

- taille idéale : Caractéristique des diamants ronds parfaitement proportionnés (le pourcentage de la profondeur et celui de la table produisent un équilibre " parfait " de feu et de brillance). Le plus souvent, ils présentent les meilleurs niveaux de poli et de symétrie également, ce qui indique que l'exécution de la pierre a fait l'objet du plus grand soin. Ces diamants sont passés entre les mains des meilleurs artisans qui en ont maximisé la beauté.
- très bonne taille : Caractéristique des diamants taillés pour répondre à des exigences très strictes en matière de pourcentage de profondeur et de la table. Ces proportions remarquables maximisent le feu et la brillance du diamant.
- bonne taille : Caractéristique des diamants taillés selon des proportions acceptables mais pas parfaites comme pour une bague diamant. Ils présentent en général une bonne brillance et un bel éclat et font de beaux bijoux.
- taille médiocre : Caractéristique des diamants taillés selon des proportions moins parfaites. Ils ont été taillés pour maximaliser le poids de la pierre aux dépens du feu et de la brillance. S’ils sont moins chers que les diamants de bonne ou de très bonne taille, ils ne présentent ni la brillance ni le scintillement (éclat) attendus d’un diamant.
- taille passable : Les diamants dont la taille est passable présentent des proportions et un fini qui leur donnent un aspect inerte pour l’œil. Nous ne recommandons pas de telles pierres pour la joaillerie.